à la poursuite du martin pêcheur

Depuis que j'ai repris la photo, que ce soit sur les forums ou dans les revues, un sujet a souvent attiré mon attention, le martin pêcheur. Ses couleurs, sa rapidité, son aspect photogénique tout m'attirait vers lui.

J'ai fais des recherches sur son mode de vie, son habitat, j'ai appris à reconnaître son cri, puis je l'ai traqué et j'ai fini par le trouver, en 2012 le long de la Gluyére, petite rivière proche de chez moi. J'ai pu l'observer sur un secteur où il venait régulièrement pêcher, le photographier aussi mais de façon plus que moyenne. J'ai eu beau essayer et essayer encore, le résultat restait médiocre, trop peu de lumière à cet endroit, j'étais mal placé, mal camouflé. Au vue des photos extraordinaires que l'on peut rencontrer de cet oiseau, je n'avais plus qu'une solution : trouver un spot payant si nécessaire...

Mais non, je n'avais vraiment pas envie de cela, mon plaisir avant tout c'est la traque, puis le partage , mais je n'ai pas envie de faire des kilomètres pour prendre une photo, et puis si c'est pour faire celle que beaucoup ont déjà, j'en voyait encore moins l’intérêt.

Je suis donc passé à autre chose et ai décidé de varier les plaisirs en me lançant aussi sur la photo de paysage, l’Ardèche pour cela est un véritable trésor. Je décide donc en septembre 2014 de m'offrir le d810 et un objectif grand angle (16-35).

Chemin faisant, ma vision de la photo évolua et je commençais à penser certaines photos avant de les faire. J'avais donc en tête une photo du lever du soleil sur les 3 becs avec l'Eyrieux au premier plan. J'avais repéré de la route un endroit qui me semblait pas mal mais je ne l'avais pas exploré plus que ça.


14 Janvier 2015 . Comme chaque veille de sortie photo, je regarde la météo. Super, la matinée que j'attendais, couvert sur l’Ardèche et dégagé sur la Drôme. Je vais pouvoir réalisé la photo que j'ai en tête. Un lever du soleil sur les 3 becs avec l'Eyrieux au premier plan. Je prépare le matériel et vais me coucher pour être en forme tôt le lendemain.


15 Janvier 6 h. Le réveil sonne, c'est plutôt confortable, à cette saison le soleil se lève tard. J'ai ½ heure de route mais je n'ai pas repéré les lieux de façon précise, il me faut donc prévoir un peu de marge.


7h15  . Je me gare sur le bas côté, j'avance explorer à pied, le lieu idéal ne doit pas être loin. J'emprunte un petit sentier mais après un virage je m'aperçois que je m'éloigne de mon objectif, vite la lumière commence à pointer à l'horizon. Je coupe à travers champs, à la frontale ce n'est pas évident. J'arrive sur un champ d'arbres fruitiers, c'est le bordel, il y a des fils de fer dans tout les coins. Les crues de cet automne ont emporté plus de 10 m de terre avec les arbres les tuyaux d’irrigation et les fils du palissage pour les kiwis. J'enjambe, je me faufile. Aie !! celui là je ne l'ai pas vu je me suis écorché tout le tibia et ai pris une bonne gamelle. Heureusement le matos est bien protégé dans mon sac. Bon, il faut que je sorte de là, je prends sur la droite, me faufile une dernière fois et aperçois le St Graal, le lieu dont je rêvais. J'avance encore un peu et suis surpris par 2 martins pêcheurs qui s'envolent à mon approche. Je descends au bord de l'eau et me retrouve juste à côté de leur perchoir. Dire que je rêve de les shooter en vain et là ils s'offrent à moi. Comme quoi c'est bien la Nature qui nous offre nos photos. Mais là n'est pas le sujet du jour, revenons en à notre lever du soleil.


7 h 45 . Je m'installe, pose mon trépied, le mets de niveau, installe mon d810 avec son 16/35 son porte filtre, prépare mes filtres DNG, et branche mon déclencheur sans fil. Le soleil commence à éclairer le ciel, les couleurs sont magiques.


7 h 54 . premier shoot. Je vérifie le résultat, fais quelques modifications et en reprends quelques unes.


8 h15.  Je décide d'en tenter 2 ou 3 avec le filtre big stopper.


8 h30. séance du jour terminé. Je repense aux martin pêcheur et observe les lieux. Si cette branche qui dépasse est un perchoir régulier, j'ai peux être moyen de faire une superbe photo. Je dois y réfléchir encore......

 

à suivre.